La protection des innovations au cœur de la stratégie des entreprises sur le marché européen - Ipsilon - Protégez votre talent
18805
post-template-default,single,single-post,postid-18805,single-format-standard,cookies-not-set,qode-listing-1.0.1,qode-social-login-1.0,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,qode-restaurant-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.1.1,qode-theme-bridge,bridge-child,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

La protection des innovations au cœur de la stratégie des entreprises sur le marché européen

La protection des innovations au cœur de la stratégie des entreprises sur le marché européen

Le rapport 2018 de l’Office Européen des Brevets (OEB), publié mardi 12 mars, confirme l’attractivité du marché technologique européen. Le nombre de demandes de brevets a progressé de 4.6%, tandis que le nombre de brevets délivrés a lui bondi de 21%.

Si la majorité des demandes de brevets (47%) proviennent des pays européens, les Etats-Unis à eux seuls en déposent 25% et le Japon 13% ; l’Allemagne quant à elle se place en tête des pays européens (15%), propulsée par le groupe Siemens qui retrouve la place de premier groupe mondial demandeur de brevets à l’Office, talonné par Huawei et Samsung. La Corée signe en effet le plus forte croissance en 2018 avec une augmentation de +13% de demandes de brevets provenant de la péninsule. Enfin, la France décroche la 4e place mondiale en terme de demandes de brevets européens (derrière les Etats-Unis, le Japon, et l’Allemagne). En effet, les groupes français ont continué en 2018 de se placer au premier plan de la protection de l’innovation avec 10 317 demandes.

Si les demandes de brevets européens proviennent très majoritairement de grands groupes (71%), les PME et startups constituent néanmoins 20% du chiffre total, complétées par les organisations de recherche publiques (9%).

Les principaux secteurs plébiscités par les acteurs sont cette année encore les technologies médicales, devant la communication numérique et l’informatique. L’OEB constate également une forte hausse de demandes de brevets dans les secteurs de l’industrie pharmaceutique (+13,9%) et des biotechnologies (+12,1%).

Dans l’Hexagone, le groupe équipementier automobile Valeo, accompagné notamment par IPSILON, se positionne en tant que première entreprise française, et atteint grâce à ce résultat la 18e place mondiale, devant Alphabet (19e) et Nokia (20e).