Femmes, à vos marques ! - Ipsilon - Protégez votre talent
18730
post-template-default,single,single-post,postid-18730,single-format-standard,cookies-not-set,qode-listing-1.0.1,qode-social-login-1.0,qode-news-1.0,qode-quick-links-1.0,qode-restaurant-1.0,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-12.1.1,qode-theme-bridge,bridge-child,wpb-js-composer js-comp-ver-5.4.4,vc_responsive

Femmes, à vos marques !

Femmes, à vos marques !

Pour la journée internationale des droits des femmes, on peut trouver sur la base de donnée de l’Office Mondial de la Propriété Intellectuelle une liste de plusieurs milliers de marques contenant le terme « WOMEN ». Rien qu’en France, ce sont plus de 1200 marques nationales qui contiennent ce terme. Cet inventaire à la Prévert n’est certainement pas le meilleur moyen de rendre « hommage » aux femmes dans le domaine de la propriété intellectuelle. Il semble préférable de se concentrer sur celles qui, à travers le temps ont créé les marques les plus iconiques de notre génération ou permis les innovations qui ont bouleversé notre quotidien. De Marie Curie à Coco Chanel, de Margaret Hamilton à Donatella Versace… Les exemples ne manquent pas !

Voilà qui nous permet de rappeler qu’en matière de marques, les déposants n’ont guère intérêt à ajouter des termes descriptifs au signe à protéger. Aussi, lorsque le terme FEMME, WOMAN, tout comme YOUNG ou GIRL n’a comme objectif que d’indiquer aux consommateurs la cible des produits ou services couverts, il est descriptif et donc non protégeable.